8 février 2019

Soutien carcéral

Votre enfant part visiter un pays pour fêter la fin des études. Vous apprenez qu’il sera jugé pour usage de stupéfiant. Le « petit pétard convivial entre amis » hors du village natal s’est transformé en case « prison ». Vous n’avez pas forcément la possibilité de vous rendre sur place et attendez la sentence dans la certitude que, finalement ça va coûter le réveillon de Noël puis un sévère recadrage en famille… 

15 ans ferme !!! Le réveil est difficile !!!

En France comme ailleurs, certains de nos compatriotes sont incarcérés pour des faits réprimés par la loi du pays … Malheureusement les lois et les peines ne sont pas les mêmes partout et les conditions de détention sont bien différentes. Ne seriez-vous pas apaisé de savoir que quelqu’un vient visiter votre enfant pour lui apporter des nouvelles et vous en donner ?

Le visiteur de prison est un citoyen bénévole, souvent membre d’une association, attaché à un établissement pénitentiaire ou à une région carcérale qui donne de son temps pour aider chaque détenu ou retenu.

Il rencontre, écoute et accompagne le détenu. Grâce au temps qu’il y consacre, le visiteur peut construire une relation privilégiée, dans la durée et faire un bout de chemin de vie avec la personne privée de liberté, tout particulièrement avec celle qui n’a pas de visites de sa famille.

Le visiteur s’efforce de comprendre et de recevoir la détresse des détenus en vue de les aider et aider leur famille. Il est le garant du lien rompu entre les parents et leur enfant, entre la femme et le mari, avec ses amis, avec sa vie sociale antérieure. Il l’aide à trouver la force de se battre afin de ne pas perdre pied et éviter la dépression dans un univers hostile ou différence culturelle, linguistique, alimentaire et religieuse sont autant d’obstacles à franchir au quotidien. Le visiteur permet à ce détenu, peut être votre proche, de sortir de l’isolement, de parler sa langue, de lui donner espoir et rendre sa détention plus humaine.

La visite permet aussi à la personne incarcérée d’évacuer le trop-plein émotionnel, le ras-le-bol, de contenir les sentiments violents qui peuvent l’envahir , pour faciliter ensuite le retour au pays dans des conditions acceptables.

Nous ne sommes pas là pour juger, juste pour aider.
Si vous souhaitez nous rejoindre téléchargez notre charte en 12 points et après acceptation, contactez nous ici.

2 commentaires sur « Soutien carcéral »

  • Merci à vous pour vôtre gentillesse dévouement et vôtre générosité à ne pas jugé les personnes pour celà vous avait mon respect merci

  • Merci,Pierre, nous faisons ce que notre cœur nous dicte, c’est l’essence même de La Bienfaisance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.